samedi 25 avril 2015

Cambodge : Angkor un nouvel an

Nous avons passé une semaine au Cambodge à Phnom Penh et à Siem Reap avec les parents et les cousins de Jérôme.  Au programme : tuk tuk, chaleur, temples d'Angkor, transport en bus local et poissons mangeurs de peau morte !

Phnom Penh - du 11 au 13 avril 2015

De l'aéroport à la ville de Phnom Penh nous prenons 2 tuk tuk : un pour les bagages (plein à craquer) et l'autre pour nous.
Transport des bagages en tuk tuk
A l'hôtel, où nous nous installons pour deux nuits, nous retrouvons les parents de Jérôme accompagnés d'Yves et Anne-Marie. Il parait que les enfants ont grandis ! 
Le manager de l'hôtel nous prévient qu'avec le nouvel an khmer (du 13 au 16 avril) Phnom Penh va se vider de ses habitants qui partent tous dans leur famille à la campagne. La ville n'est donc pas très animée et nous n'arrivons pas à visiter le palais royal (fermé à cause du nouvel an), dommage... Nous n'avons pas trop envie de visiter le musée du génocide.
Devant le palais royal

Au marché


Les balades en ville se font en tuk tuk, les enfants adorent et comme on en prend deux, on peut faire des courses ! En dehors de cela, Justin et Emma profitent bien de la piscine de l'hôtel et de leurs grands parents.  

En tuk tuk

On est tout de suite frappés par le nombre important de gros 4x4 tout neufs qui circulent ici, surtout des Lexus mais aussi des Range Rover, Toyota, Audi, ... Apparemment certains Cambodgiens ont beaucoup d'argent et le montrent. Il y a notamment près de notre hôtel un haut fonctionnaire des douanes qui se fait construire un immense bâtiment pour sa retraite (on n'ose pas dire villa tellement c'est grand). Il parait que le fisc commence à s'intéresser à lui et son cas pourrait servir d'exemple. 


La route vers Siem Reap - 13 avril 2015

Pour rejoindre Siem Reap, nous empruntons un bus local : il n'y a pas trop le choix toujours pour cause de nouvel an khmer. Nous sommes installés à l'arrière au dessus du moteur qui nous chauffe les fesses. En plus, on fait portier pour l'accès aux WC, qui n'ont pas de chasse d'eau... Au premier arrêt, nous avalons un repas express. Sans doute le chauffeur avait dû annoncer 30 minutes d'arrêt mais on n'a pas bien compris son khmer. Emma, la plus aventureuse de la famille, en profite pour goûter à des insectes. 
Emma mange un insecte

Plus loin, le bus s'arrête une nouvelle fois dans un restaurant de bord de route où nous ne franchirons même pas l'entrée tellement c'est sale. Le sol et les tables sont jonchés de déchets et l'extérieur est une vrai poubelle. On verra plus tard que cet endroit n'est pas une exception, les Cambodgiens n'ont pas trop le souci de la propreté. Pourvu que ça change !


Abords du restaurant...
Il y a pourtant une poubelle !
Pour terminer la journée, le bus nous dépose avec nos bagages en pleine nuit à 6 km de Siem Reap devant des tuk tuk nous proposant leur service à des tarifs exhorbitants (ils argumentent que c'est le nouvel an khmer). Nous négocions ferme !
Ce trajet fut un baptême du feu des transports locaux pour les parents de Jérôme.
Nous avions pensé aller à Siem Reap en bateau mais nous y avons renoncé à cause de la chaleur et du trop faible niveau d'eau en cette saison sèche.


Siem Reap et Angkor - du 13 au 18 avril 2015

A Siem Reap il y a énormément d'hôtels pour la masse de visiteurs d'Angkor. Le hasard fait que nous tombons dans un hôtel où logent 4 Quimpérois (dont une collègue d'Anne-Marie !) et où est passée quelques semaines auparavant une famille de cyclistes Suisses dont nous suivons le blog (Les Masaya) depuis que nous les avons ratés de peu à Salta en Argentine ... On ne désespère pas de les rencontrer un jour ! Le monde est un village.
Le lendemain, nous remontons nos tandems Pino qui sont dans leurs cartons depuis 1 mois et demi (nous les avions emballés à Nouméa fin février). Il fait de plus en plus beau et de plus en plus chaud. L'après midi nous sommes un peu sonnés par la chaleur et on ne fait pas grand chose sauf des grands ploufs dans la piscine pour essayer d'éclabousser papy.
Merci Tata Anne-So pour le nouveau maillot de bain 

Nous décidons d'aller voir le coucher du soleil sur le temple d'Angkor Wat.Le premier tuk tuk que l'on hèle refuse de nous prendre car il y a trop de monde sur le site. Nous sommes incrédules. C'est la basse saison touristique mais il y a ce fameux nouvel an... Finalement, l'hôtel nous trouve 2 tuk tuk qui acceptent de nous amener. Effectivement c'est un bouchon quasi continu sur l'avenue Charles de Gaulle qui mène à Angkor (et pas à la Place de l'étoile). On finit le trajet à pied. Sur place c'est ambiance festival des vieilles charrues : musique, danse, grillade ... Nous arrivons trop tard pour le coucher de soleil mais le nouvel an a quand même de bons côtés : le temple d'Angkor Wat est illuminé et les Cambodgiens mettent à l'eau des lanternes flottantes (en plastique et polystyrène) mais c'est joli quand même.


C'est la bougie, j'te dit que c'est la bougie !
Pour la suite, nous avons pris un pass trois jours pour le festival le site d'Angkor. Le premier jour nous y allons à vélo avec les enfants pendant que les parents de Jérôme le visite en tuk tuk avec Yves et Anne-Marie. Nous faisons le grand tour (45 km à vélo depuis Siem Reap), on retrouve la sensation de liberté . Dans les temples les plus éloignés il y a moins de monde, nous sommes vraiment tranquilles. Nous limitons la visite à trois temples (Prah Khan, Ta Som, Ta Prohm). Prah Khan est un superbe labyrinthe de pierres en partie démoli. C'est le préféré d'Emma. A Ta Som une entrée a été envahie par un arbre (c'est une photo que l'on voit couramment) et à Ta Prohm on est immergés dans le décor de Tomb Rider, c'est le préféré de Jérôme. 



Pédaler à Angkor : vraiment génial !




 





Pour rentrer vers Siem Reap ça se corse, il y a des files de voitures pare choc contre pare choc qui attendent pour passer les étroites portes du temple d'Angkor Thom. Avec les tuk tuk et les motos qui doublent et roulent à contre sens, il nous faut beaucoup de concentration pour circuler à vélo. On mettra un temps fou à rentrer à l'hôtel sous un soleil de plomb.
Foule à Angkor
Les deux jours suivants, nous faisons les visites à vélo et de bonne heure le matin avec Yves et Anne-Marie. Nous arrivons à rentrer vers midi. Justin et ses grands parents restent à l'hôtel.  A Angkor Thom et Angkor Wat il y a des bas reliefs au kilomètre, les filles adorent (c'est comme une chasse au trésor, on peut trouver quantité de détails) mais Yves et Jérôme sont vite lassés ... Surtout que dans ces grands temples il y a vraiment plus de visiteurs dont les groupes de Chinois. Néanmoins après 3 jours de visite on ne peut être qu'admiratifs de ce que les empereurs Khmers ont fait construire. Ces monuments majestueux comptent pour certains des sculptures d'une finesse rarement égalée. Soulignons aussi tout le travail de restauration fait et encore à faire par différents pays (France, Inde, Suisse...).
Pas content ! 





A Siem Reap le petit tour dans les échoppes à touristes du marché est un vrai spectacle. Les vendeurs annoncent un prix ahurissant et au fur à mesure du marchandage ils deviennent de plus en plus tristes, font des mines déconfites, à la limite de pleurer et parfois jusqu'à se fâcher en jetant la marchandise sur leurs étals... De vrais acteurs  !
On essaye aussi le bain de pied dans l'aquarium où les poissons vous mangent les peaux mortes, fou rire mémorable pour toute la famille !





Après un repas en ville on traverse la fameuse Pub Street où un concert est donné par une star cambodgienne pour le nouvel an. L'ambiance est bon enfant, les locaux munis de talc et de pistolet à eau et nous prennent pour cible ... On ressort tout blanc de ce bain de foule.

Après la bataille d'eau au talc

Nous passons aussi un très bon moment au spectacle de cirque de la compagnie Phare. Un vrai spectacle de qualité : danse, musique, accrobatie, émotion, peinture. Par les rires et à travers des sourires ils nous racontent l'Histoire douloureuse du pays. Nous n'avions pas vu un aussi beau spectacle depuis très longtemps.
Cirque Phare


A Siem Reap on teste la nourriture cambodgienne dans les petits restaurants, ce n'est pas vraiment fameux. Même les fried noddle ne sont pas terribles, surtout après avoir goûtées à celles de Malaisie. Toutefois le BBQ khmer nous permet de passer un moment bien convivial. Dur dur pour les Bretons en voyage ... heureusement on trouve du pâté Hénaff à Siem Reap !
BBQ khmer


Et maintenant

De Siem Reap nous avons repris nos vélos le 18 avril avec nos sacoches direction le Laos. Nous y sommes déjà au moment de poster cet article, on vous racontera tout ça dans le prochain !

Les parents de Jérôme ainsi qu' Yves et Anne-Marie ont pris de leur coté un vol pour la côte sud du Cambodge pour y trouver fraicheur et fruits de mer.

Ils sont repartis avec nos duvets et autres vêtements d'hiver ainsi que les sacs à dos et bâtons de randonnée que nous avait apportés le frère de Delphine en Malaisie en vue de notre trek au Népal (là il faut suivre). Nous sommes donc maintenant un peu plus légers et surtout nous avons plus d'espace dans nos sacoches.

9 commentaires:

  1. Bonjour,

    On est soulagé de voir que vous n'êtes plus au Népal où il s'est produit un fort séisme cette nuit, dans la région de Kathmandou. Bon courage pour le Laos, n'oubliez pas de vous protéger de la chaleur et de vous hydrater! Et attention aux mines dans les chemins de campagne.
    On attend avec impatience de vos nouvelles
    Bises
    La famille Dagicour

    RépondreSupprimer
  2. Ahhh que de bons souvenirs pour nous qui sommes passé plus tôt avec une chaleur moins éprouvante et moins de monde dans les temples.
    De la farine un peu partout??? une belle bagarre à la bretonne au moment de la chandeleur.
    Le cirque Phare lui aussi excellent on est d'accord... C'est un spectacle à ne pas rater et vous en avez profitez. Génial.
    Emma tu es la plus courageuse et tes parents des dégonflés. Ils ont une chance de se rattraper en Thaïlande. On en mange plus là bas qu'au Cambodge.
    Quand au pâté Henaf faut être Breton pour trouver ça bon. A moins que ce soit un de vos sponsors ;-))
    On vous souhaite une bonne balade au Laos. N'oubliez pas un arrêt chez Mamapap, en faisant les plateaux des Bolovens c'est un incontournable.

    Bonne route à vous

    RépondreSupprimer
  3. Retour sur les vélos ! Angkor nous rappelle de bons souvenirs ! Profitez bien de l'Asie, bien différente de notre vieux continent où nous sommes actuellement. Actuellement en Serbie ! A bientôt !
    La Cyclofamily

    RépondreSupprimer
  4. Tiens tiens Emma! Les insectes c'est meilleur que les oignons??? ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  6. Coucou, félicitations à Emma d'avoir gouter des insectes, très courageuse! magnifiques temples d'Angkor, vous avez du en prendre plein les yeux.
    On a eu une grande pensée pour vous ce matin en apprenant le séisme au Népal.
    A bientôt pour la suite de vos aventures.
    Biz.
    Famille Ménard

    RépondreSupprimer
  7. Sympa toute la familia ensemble !

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour à tous les quatre!

    Un réveil un peu difficile au son des informations ce matin...mais nous voilà rassurés!
    C'est avec (encore plus de ) plaisir que nous avons lu tous vos derniers articles! On voyage par procuration, c'est chouette!
    Courage pour les réveils très matinaux!....Courage pour les sandwichs aux insectes!....
    Continuez à nous faire rêver.

    Bises de la Ory family

    RépondreSupprimer
  9. Coucou Emma! C'était bon les insectes??? En tout cas moi, je préfère faire la photo de classe ou du kayak! (j'en fais demain avec la classe). Enfin bon j'espère que tu t'amuses bien. Tout le reste a l'air super!Je te fais des gros bisous!!! Léane

    Léane

    RépondreSupprimer