mardi 25 novembre 2014

De Chilecito (Argentine) à Santiago-du-Chili - fin de notre aventure sud-américaine

Après notre halte à Chilecito, nous avons donné nos derniers coups de pédale en Amérique du Sud : quelques pistes, de nouveaux compagnons de route, la visite du magnifique parc de Talampaya, une frontière franchie, des sommets enneigés, une belle descente et surtout, surtout : nous avons enfin trouvé des pains au chocolat !
C'est à Mendoza, plus célèbre pour le vin que pour les viennoiseries, que nous avons trouvée LA boulangerie tant attendue avec de délicieux pains au chocolat, voici les images de ce moment fort de notre voyage :
Mmmmmmmmmm !


Mais avant d'en arriver là il nous a fallu faire quelques efforts.

Du 11 au 12 novembre 2014 : la cuesta de la Miranda
Nous quittons Chilecito et nous dirigeons vers la cuesta de la Miranda, petit col bien sympa sur la route 40. Nous savions que cette route était en travaux mais qu'elle était praticable à vélo. Nous ne nous sommes donc pas préoccupés des avertissements des conducteurs ayant tentés en vain d'y passer et revenant sur leurs pas. Au dernier village avant le col, nous nous arrêtons pour déjeuner dans un kiosco, le ciel s'assombrit et la propriétaire nous propose d'installer notre tente dans son garage pour la nuit à venir afin de partir le lendemain matin quand le temps sera dégagé : on hésite. On profite de la pause pour se renseigner sur l'état de la route auprès d'un ouvrier du chantier, ça n'a pas l'air simple car la route vient juste d'être coupée et si ça se trouve il faudra faire demi tour ....
Finalement on tente le tout pour le tout en partant l'après midi même pour ne pas perdre de temps car si ça ne passe pas il nous faudrait faire un détour de 190 km pour aller à Talampaya !!
Et nous avons bien fait ! Dans la zone en travaux, nous nous frayons une place au milieu des camions, niveleuses et autres pelleteuses. Et mieux, quand nous devons pousser sur les vélos, les hommes du chantier viennent à la rescousse : merci aux gros bras ! Ainsi nous passons sans trop de problème la portion de route coupée. Nous bivouaquons le soir après avoir passé le col et la zone nuageuse. La route asphaltée rend sans doute ces 40km de la route 40 moins attrayants qu'ils ne l'étaient auparavant, il ne reste que 5 km de piste qui sont en travaux.







Ça ne passe plus !

Ben on fait quoi alors ?





Le lendemain nous sommes réveillés par quelques gouttes de pluie. C'est la première fois que cela nous arrive depuis le début du voyage. On devait être tranquille avec notre tente 4 saisons, mais les zips des portes extérieures n'ont pas résisté à l'Altiplano et comme le fabriquant de la tente ne veut pas (et on le comprend) expédier un colis vers l'Argentine, nous devrons attendre Christchurch en Nouvelle-Zélande pour recevoir un nouveau toit de tente.
Dans la journée nous pensions pousser jusqu'à Talampaya, finalement nous préférerons nous arrêter à Pagancillo, après 20 km d'une piste plate, dans un hôtel à l'abris d'une éventuelle pluie (qui n'arrivera pas). Nous sommes alors à une trentaine de kilomètres avant le parc.

Emma et Simon !

Du 13 au 16 novembre 2014 : Talampaya et les Zwoofff
Nous arrivons à Talampaya vers 14h, où nous retrouvons nos amis les Zwoofff arrivés par le sud. Nous nous étions donnés rendez-vous. L'endroit est une merveille, un canyon digne d'un parc de l'ouest Américain.





Ensuite nous roulons 2 jours avec Patrick et Anne-Marie, les soirées au bivouac sont plus animées et les enfants sont ravis de retrouver leurs "grands parents" de voyage. On a même droit à une séance d'essai de vélo couché, Jérôme est tout de suite convaincu par l'engin, il va falloir passer chez Velofasto au retour !

Petit déjeuner avec le grand Zwoofff et la Zwoofffette



Emma aussi essaye le vélo couché
Pause de midi à l'ombre avec les Zwoofff

A San Augustin de Valle Fertil, après une nuit dans un camping pas top, nous nous installons tous les six dans une magnifique cabana : piscine, BBQ, glaces, Quilmes et vin argentin !

Du 17 au 19 novembre 2014 : de San Augustin à Mendoza
Nous laissons les Zwoofff partir à vélo et nous montons dans un bus vers Mendoza avec un changement à San Juan. Il s'agit de bus à double étage avec des petites soutes, en démontant les guidons et les sièges des Pinos ça passe ! On double facilement les Zwoofff dans une ligne droite, ils doivent peiner sous la chaleur....

A Mendoza nous trouvons une auberge face à la gare routière où nous nous installons pour 3 nuits. Toutes les rues de la ville, qui se trouve en plein désert, sont bordées d'arbres magnifiques qui poussent grâce à un réseau d'irrigation.

Une rue de Mendoza

Encore école près de la piscine


Pour Vincent : Une crêpe dulce de lèche digne de la crêpe caramel d'Émile au marché de Bruz ! 

C'est tels des gauchos que nous parcourons les vignes de la région : Emma est ravie mais Justin a le mal des transports (dur le cheval !) Décidément il n'y a qu'en vélo qu'il se porte bien ce garçon !




Du 20 au 24 novembre 2014 : direction le Chili !
Nous pensions rejoindre directement Santiago-du-Chili depuis Mendoza en bus, mais pour le plaisir d'une dernière descente dans les Andes nous décidons de prendre un bus jusqu'au dernier village argentin situé à 3400m d'altitude juste avant le tunnel qui permet de rejoindre le Chili. Les paysages pendant la montée sont magnifiques, mais la route est réputée dangereuse pour les cyclistes, sans parler du vent de face. Nous passons devant l'Aconcagua le sommet des Amériques à presque 7000m !
En descendant du bus, un camion vient nous chercher pour passer le tunnel de 4km de long interdit aux cyclistes. Le poste frontière se situe 4km après ce tunnel ce qui nous laisse le temps d'admirer le paysage de haute montagne côté chilien. Il fait froid et nous remettons nos tenues chaudes qui n'avaient pas servies depuis longtemps. Les douaniers chiliens fouillent une seule de nos sacoches pour y chercher des fruits ou des morceaux de bois qui sont interdits.
Notre arrivée au Chili !



Nouveau pays, nouvelle monnaie, il faut réapprendre à convertir rapidement. Ici il y a des pièces contrairement à l'Argentine où elles sont quasi inexistantes et où il est coutume de rendre la monnaie en ... bonbons !!!
Nous avons une petite descente de 2600m de dénivelé devant nous pour rejoindre Los Andes avec les fameux lacets des Caracoles. Mais le vent de face rend la tâche plus difficile qu'elle ne devrait l'être.
Au début de la descente nous croisons un groupe de cyclistes bretons remarquables : ils sont 7 dont Gérard qui est atteint de la sclérose en plaque, il est installé dans un trike à tracter par un tandem ! Chapeau les gars !! Soutenez les sur leur site : www.worldtour-ms.com

Tour du monde de Gérard contre la sclérose en plaque

Les caracoles : ça c'est de la descente !!!!!!
A Los Andes nous logeons chez Eric Savard, franco-chilien qui a déjà accueilli plus de 1200 cyclistes dans sa casa de cyclistes. Il est aussi vétérinaire pour chien, chat et animaux sauvages : le bonheur pour les enfants !!!

Pour rejoindre Santiago-du-Chili, notre dernière étape sud-américaine,  nous préférons le bus à l'autoroute. Nous sommes hébergés chez Alvaro et Mayo, membres du réseau Warmshowers. Alvaro tient une boutique de vélos, il nous aidera à faire quelques réparations sur les pinos et à trouver les cartons pour les emballer.
Alvaro s'occupe du Pino
A Santiago nous visitons le musée MIM équivalent de notre cité des sciences : que du bonheur pour les enfants. Nous passons à la librairie française acheter quelques livres et magazines.
Il nous faut aussi du temps pour nettoyer la tente et les vélos, les douaniers néo-zélandais n'aiment pas la terre étrangère.


Emma sur un lit à clous au MIM

Et maintenant ?
Nous embarquons dans une heure pour Christchurch en Nouvelle-Zélande.







19 commentaires:

  1. coucou que du bonheur de vous lire et en photos tous rayonnants super ci temps de la Bretagne bisous a tous les 4

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ces belles photos et bravo aux 7 cyclistes bretons et à vous 4!!! La Bretagne est partout, c'est connu!! Bisous
    Tata Val

    RépondreSupprimer
  3. Quel bonheur d'avoir des chocolatines !
    Chez moi dans le sud, cela s'appelle comme ça. Si vous demander à un boulanger des pains au chocolat il va vous regardez bizarrement.
    Bonne continuation à vous 4
    Nadine

    RépondreSupprimer
  4. L'amerique du sud va me manquer......5 mois déjà !!! Mais nous aurons droit encore à de superbes photos avec des payasages magnifiques....Enora et Ewen souhaitent bon courage à Emma et Justin; en voyant vos photos, ils les envient......trop bien les vacances !!!! N'oublions pas qu'aujourd'hui......c'est la fête de Delphine !!!!!!!! Bonne fête ma belle et à bientôt.
    Gros bisous des Groslandais.

    RépondreSupprimer
  5. Coucou les amis!

    C'est avec toujours autant de plaisir que nous partageons votre périple. Merci de nous faire partager toutes ces expériences uniques!
    Nous avons hâte de découvrir la prochaine étape dans un tout autre univers sans doute!

    Plein de bises de Léane pour Emma. En ce moment: calculs sur les durées, COD, COI et COS au programme des révisions pour la classe des CM2. Et pour Emma?

    RépondreSupprimer
  6. Un autre bel article de Jérôme et Delphine! De notre côté, nous allons continuer à nous faire brasser par les vents patagoniens en ayant des visions de chocolatines! Ici, à San Martin de Los Andes, on a trouvé une une boulangerie qui portait le nom de "Pan con Chocolate". Youppi!!! Mais elle était "cerrado" "por vacaciones". Allez les amis! À la prochaine et bonne continuation de voyage. Nous continuerons à vous suivre!

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour à vous 4, si je comprends bien le commentaire sous la photo, Simon c'est le chien ...
    Toujours autant de plaisir à lire vos extraordinaires aventures !
    Simon.

    RépondreSupprimer
  8. Belle boucle les z'amis en terres du Sud !!! Vos photos et commentaires sont toujours de véritables escapades, loin de notre fin d'automne pas très mordante en termes de température.
    Qui rédige le plus souvent les articles ? Avec Vincent B, j'ai parié pour Delphine car je ne retrouve par les "photes" de Jérôme ... :-)
    A bientôt pour vous lire en NZ

    RépondreSupprimer
  9. J'ai découvert votre site grâce à la revue carnet d'aventures, merci pour vos récits et les belles photos, vivement le prochain articles avec des paysages de la NZ.
    Merci
    Marc.

    RépondreSupprimer
  10. Super encore ! vous avez bien fait de ne pas monter le col car nous avons essayé c'était bien dangereux...Merci pour votre commentaire sur le site, après notre mésaventures. Un autre continent s'ouvre à vous ! Notre tour sera dans 1 semaine ! Continuer à profiter !

    RépondreSupprimer
  11. Les caracoles ...tout droit ...ça passe !

    RépondreSupprimer
  12. J'en connais qui sont pas gentils de ce moquer de Jérôme pour ses "fautes".
    Ca doit pas être facile de passer en tandem dans les zones en travaux, mais heureusement que les descentes sont là ...
    Bon courage pour la suite et au plaisir de vous lire pour la NZ.
    Richard V.

    RépondreSupprimer
  13. ça y est une belle étape de passée, l'amérique du sud vaut vraiment le détour en tout cas c'est l'impression qui se dégage de l'ensemble de vos commentaires. ça fait pas mal d'idée voyages pour nos prochains étés ... mais avant va falloir bosser.
    Au niveau chocolatine on a une adresse dans un de tes futurs pays visités :
    https://www.facebook.com/pages/La-Chocolatine/524179994329696
    Mais j'espère que vous en trouverez avant !

    Bises à vous 4 de nous 4 ...
    On attend les news des blacks et des "groseilles de Chine"

    RépondreSupprimer
  14. Bon normalement à ton retour j'auré finiz de corrijer toutes les photes dents touteu les doques, enkaur kelke zéphords.
    Sinon, j'avais bien reconnu Simon vigilent de toute dérive et gardien contre les ennuis :-)
    Pour la krampouz, elle me semble un peu caramélisée pour du dulce de leche, mais bon tant qu'elle n'était pas à la farine de maïs.
    Un peu de nostalgie à quitter le continent ?

    J'attends une photo de vous à faire le haka devant l'eden's park d'aukland.

    Kamate, kamate,
    Vincent.

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour la famille Le Bihan
    Nous sommes la classe de CP-CE1 de La Noë Blanche : nous sommes heureux de suivre votre voyage sur votre site.Grâce à vous,nous découvrons le monde !
    Les élèves de Stéphanie

    RépondreSupprimer
  16. Coucou Emma!
    Tout le monde pense à toi ici!

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour Jérôme,
    Fraîchement arrivé à Dunedin, j'ai vu que vous aviez passé le 5 à Tekapo. Je longe le sud pour remonter le 13 à Queenstown, le 14 à Milford Sound, le 15 Wanaka, le 16 Pukaki et Tekapo

    RépondreSupprimer